Jean-Louis TOULEMONDE

Nationalité : FRA

Age : 68 ans

Adresse : La michellerie
44680 Chéméré
france

Jean-Louis TOULEMONDE

 Contacter par email 

Classement

Historique de courses Mini

    En 2014
    En 2013
    En 1997
    En 1995
10/09/1995
proto
28 / 32
    En 1994

CV nautique

2013 -

- POGO 2

Je ne viens pas d’une famille de marins, et c’est probablement mon esprit d’indépendance qui me conduit à la voile. Je débute en 1965 sur le canal à Peronnes (Belgique) à bord d’un Flying junior (le 420 des néerlandais). Je navigue déjà en solo et j’apprends en regardant les autres. Je comprends que pour diminuer la gite il faut lofer, mais comme je fais la même chose au grand largue je deviens le roi du dessalage-redressage.
Un passage par une école de voile s’impose, je rejoins le Centre Nautique de Rosbras : école de voile et de la mer et surtout école de la vie qui a marqué des générations de marins, je progresse, deviens moniteur puis chef de bord, chef d’escadre et formateur de chefs de bord. (1966 à 1971).
Tout cela m’amène naturellement à l’Ecole des Chefs de Base nautique des Glénans et à un premier job au centre nautique municipal de Cannes, mano à mano avec mon ami François Peters.
En 1976 retour au Centre Nautique de Rosbras-Brigneau comme directeur technique puis directeur général.
A mon départ en 1984, je réalise mon rêve : traverser l’Atlantique en famille, Miami-Rosbras sur un bateau en acier de 9m60. Record (de lenteur) battu.
Puis je prends la direction du secteur Concarneau-Archipel au Centre Nautique des Glénans.
C’est à cette époque qu’à la demande d’Antoine Rosset, délégué général des Glénans, j’assiste à Bénodet à l’arrivée du Mini-Fastnet et c’est le coup de foudre. Je décide illico que la prochaine arrivée se fera à Concarneau.
Avec Jean-Luc Garnier, Archambault et Philippe Harlé, nous décidons de la naissance du Coco. Sans la commande initiale des trois premières unités par les Glénans, la série n’aurait sans doute pas vu le jour car Archambault se montrait hésitant.
De l’arrivée du Mini Fastnet nous passons au départ de la Mini Transat 1987 (Concarneau-Fort de France) que nous co-organisons avec le club nautique et le comité local des pêches emmené par Patrick Morvan. Ma sœur Pascaline skippe un des bateaux accompagnateurs que je ramène en France en 1988.
En 1991 mon fils Lohic rachète un vieux mini (Eve N°2) sur une friche du port de Saint Nazaire. Il l’optimise autant que faire se peut et prend le départ de la Mini Transat 1993. Les conditions météo sont épouvantables. A tel point que, pour la première fois dans ce type de course, les organisateurs annulent la première étape et enjoignent tous les participants de se réfugier dans le port le plus accessible.
En 1995 Lohic est au départ sur le n°132 ex Amnesty-International de Thierry Dubois et comme nous ne voulons pas laisser ce pauvre Eve dans la grange je m’inscris également. Je fini 28ème à Fort de France.
S’ensuivent quelques convoyages et skippages à travers l’Atlantique, skipper du bateau accompagnateur du Mini-Fastnet 1997, la Transgascogne 1997 sur un Pogo 1 (classé 2° en série)
Et puis plus rien… à part 15 ans d’une vie riche et passionnante comme assistant de Francine, mon épouse, sculpteur-fondeur.
Deux ans après son décès constatant que la carcasse tiens encore le coup je décide d’entreprendre une nouvelle carrière de ministe.

A cette époque on parlait encore en français sur les bateaux.