ClasseMini
Logo Youtube
logo classe mini

Les Sables - Les Açores - Les Sables édition 2012 : le temps des enseignements

Après presque un mois de régate, chacun retourne à reculons à son petit train-train quotidien, retour sur la deuxième étape de cette édition 2012 Les Sables – Les Açores – Les Sables.

Plus une bande de copains que des adversaires !
Plus une bande de copains que des adversaires !

        Pas plus tard que Dimanche dernier (26/8/12), une ambiance mélancolique d’après course régnait sur le ponton Vendée Globe et dans la salle coureurs du PC Course. Au lendemain de la remise des prix, les Ministes avaient de la peine à se séparer pour revenir à la dure réalité du quotidien. On pouvait encore écouter pour la énième fois sans se lasser,  les récits de la deuxième étape racontés par les marins ... Une deuxième étape qui fût mouvementée, pas par des vents excessifs, qui n’ont jamais dépassés des forces déraisonnables, mais plutôt par une mer formée et difficile à négocier qui a fait subir aux skippers de nombreuses avaries matérielles. C’est donc dans ces conditions et avec un plateau de concurrents relevé, que les Ministes ont fait cap sur Les Sables d’Olonne.

          Après 6 jours et 21 heures, Nicolas BOIDEVEZI (719 – fondationterrevent.org) franchit la ligne d’arrivée en 1ère position. Il prend ainsi à contrepied une première étape décevante pour écraser la deuxième manche. Il est l’auteur d’une superbe remontée et d’une navigation stratégique pleine d’audace qui en laisse certain bouche B. Mais comme il le dit lui même : « C’était vraiment une mer dégueulasse, pas maniable. Je suis vraiment content, c’est une belle étape et je ne l’ai pas volée. » Cette belle victoire lui permet de grimper sur la 2ème marche du podium général juste derrière son collègue d’entrainement, Aymeric CHAPPELLIER (788 – La Tortue de l’Aquarium La Rochelle).

Le skipper rochelais, arrivé second de la deuxième étape, décroche une magnifique 1ère place générale. Il signe une navigation pleine de constance sur l’aller-retour, preuve d’une expérience et fruit d’un travail payant. Il est donc le successeur de Bertrand DELESNE en enregistrant un chrono à 16 jours 10 heures et 59 minutes aller-retour.

C’est décidément le règne des Aymeric car en Série, c’est Aymeric aussi, mais BELLOIR cette fois (810 – Tout le monde chante contre le Cancer), qui décroche le Graal en établissant un temps de 17 jours, 19 heures et 43 minutes aller-retour. Sa navigation sans tache lui permettra de se placer 2ème aux deux étapes et de monter ainsi sur la 1ère marche du podium général.

Simon KOSTER (819 – Go4It), est le vainqueur de la deuxième étape en Série. Devant Aymeric BELLOIR,  le skipper Suisse a adopté une stratégie Nord qui l’a propulsé au devant de la flotte. Cette  belle victoire en 7 jours, 4 heures et 7 minutes lui permet de prendre sa revanche sur la première étape où il a été victime de soucis techniques dû à une mauvaise rencontre avec un cétacé.

Cette deuxième étape aura été pleine de rebondissements. À l’image du trio de l’extrême Nord, aux choix stratégiques judicieux, qui ont permis à Jean Baptiste LEMAIRE (607 – Pro Service Plus) de décrocher une 3ème place aussi belle qu’inattendue sur cette deuxième étape, à Jonas GERCKENS (590 – Elect-Râ) de confirmer son bon classement de première étape et ainsi de monter sur la 2ème marche du podium Série au général et à Damien AUDRAIN (745 – Stered Lostek) de réaliser une superbe performance sur sa première course hauturière en  solitaire. Des performances qu’il faut saluer grâce à une super solidarité entre les trois mousquetaires du Nord, s’encourageant mutuellement par VHF.

N’oublions pas de féliciter Ian LIPINSKI et Milan KOLACEK qui se classent respectivement 3ème en Série et Proto au général. Ils auront su maintenir la pression jusqu’au bout en prenant, chacun dans leur série, la tête de la flotte durant la course.

Hommage aux vaincus; Justine METTRAUX et Giancarlo PEDOTE, tous deux favoris pour une place sur le podium dans leur série respective après une première étape totalement maitrisée. C’était sans compter sur la malchance des soucis techniques et les mauvais choix tactiques de la deuxième étape qui les ont relégués respectivement à la 6ème place Série pour la demoiselle Suisse et la 4ème place Proto pour le marin Italien au général.

         L'édition 2012 aura ramené son quota d'anecdotes venues tout droit des océans et elle aura su montrer combien la course " Les Sables - Les Açores - Les Sables " est devenue incontournable dans le calendrier de la Classe Mini. Principalement grâce à des prestations de haut niveau dans une flotte où les amateurs côtoient des régatiers ayant vocation à faire de la course au large leur métier.


Tous les classements ici !
Mentions légales                     ©2009-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives                     fil-rss