ClasseMini
Logo Youtube
logo classe mini

Communiqué de presse Mini Transat 2013 : des retombées touristiques et économiques évidentes

Par Douarnenez Courses

- Résultats d’une étude menée par des étudiants de licence professionnelle «Hébergement et environnement touristique» de l’UBO Quimper
- 654 questionnaires dirigés
- 14 entretiens avec les commerçants et les professionnels douarnenistes


On a déjà évoqué les excellentes retombées médiatiques de la Mini Transat. Mais pour son retour à Douarnenez, il était intéressant de mesurer l’impact économique et touristique d’une telle manifestation en allant sonder directement les visiteurs d’une part, en recueillant l’avis des commerçants qui sont un bon baromètre de l’impact d’une manifestation dans l’économie locale comme en terme de notoriété.


Pour cette étude, les visiteurs ont été scindés en deux populations distinctes, les Douarnenistes et ceux qui se sont déplacés pour l’événement.

 

Les Douarnenistes

82 % pensent que c’est utilise à l’économie et à l’emploi

86% pensent que c’est utile au développement des activités nautiques

 

Un plébiscite d’image

92% des sondés ont estimé la course utile pour la renommée de Douarnenez, 89% pensent qu’elle favorise le développement touristique de la ville. C’est donc logiquement que 91% des personnes interrogées estiment que c’est une chance pour la ville d’avoir accueilli l’événement. C’est tout d’abord sur l’image de Douarnenez que la Mini Transat a rejailli positivement pour 35,7% des sondés.

Ce sont essentiellement les seniors qui ont fréquenté les allées du village de la Mini Transat (60% environ, mais le panel des sondés était aléatoire). Mais les deux week-ends ont permis à une population plus active de venir sur le Port Rhu saluer les navigateurs et découvrir le monde si particulier de la Mini Transat.

 

Le rôle de la presse écrite

 Vecteur indispensable de l’information locale, la presse écrite est le premier canal par lequel les habitants de Douarnenez ont reçu des informations sur la Mini Transat (39%). Ensuite, c’est le bouche-à-oreille qui a permis à l’événement de s’installer (21,2%)

 

Un événement sportif avant tout

Pas de confusion sur la nature de l’événement, c’est bien l’aspect sportif qui est retenu prioritairement (32%). La Mini Transat est une course, même si les sondés évoquent aussi la dimension aventure de l’épreuve.

  

Une appropriation perfectible

Si l’image de la course est excellente, il reste que 60% des Douarnenistes n’ont pas fait de publicité de la course dans leur entourage. Il serait intéressant de laisser la Mini Transat s’ancrer dans le temps pour voir si, petit à petit, ce pourcentage évoluait.

 

Les visiteurs

Aux deux tiers, ils sont venus spécifiquement pour l’événement (66,5%). Le plus souvent en couple ou en famille (66%), c’est avant tout une clientèle de proximité puisque 73,5% d’entre eux étaient déjà venus sur Douarnenez. C’est d’ailleurs le département du Finistère qui fournit le plus gros contingent de visiteurs. Un constat logique, compte tenu notamment de la date de départ de la course, au milieu du mois d’octobre.

 

Séjour court pour population avertie

Pour la grande majorité des visiteurs, le séjour à Douarnenez durera moins de deux jours (47%). On vient à l’occasion d’un week-end, beaucoup par curiosité, un peu par sympathie pour l’événement.

C’est une population qui sait quelle est la nature de l’événement puisque 55% des visiteurs pratiquent eux-mêmes une activité nautique.

La pyramide des âges est beaucoup plus étalée puisque la surreprésentation des seniors est beaucoup moins marquée.

 

Quelles retombées économiques pour la ville

Fréquentation touristique en forte hausse, hôtels et restaurants complets pour les deux week-ends du prologue et du départ, chiffres d’affaires des activités liées directement à la course (restauration, hébergement, avitaillement divers, services) en progression. Tous les indices convergent pour dire que la Mini Transat a apporté une réelle plus-value à la ville de Douarnenez.

Les entretiens avec les commerces partenaires le montrent : bien évidemment, certains magasins dont l’activité était éloignée du cœur même du projet Mini Transat n’ont pas ressenti d’impact réel sur leur activité. Mais l’image globale de la course est positive et rares sont les acteurs économiques qui n’ont pas eu à se féliciter de la venue de la course.

 

Un lien utile pour l’avenir

Plus globalement, et la lecture des entretiens individuels non dirigés le montre, la venue de la Mini Transat a créé, à l’instar des grands événements nautiques sur Douarnenez (Fêtes Maritimes, Grand Prix Guyader de Douarnenez), un sentiment d’appartenance à une communauté, un esprit d’entraide et de solidarité qui a flotté sur la manifestation. Et ce n’est peut-être pas le moindre mérite de la manifestation.


Documents à télécharger : [pdf] Etude sur les retombées touristiques et socio-économiques de la Mini-transat sur le pays de Douarnenez (2,19 Mo)
Mentions légales                     ©2009-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives                     fil-rss