ClasseMini
Logo Youtube
logo classe mini

Le Grand Huit

25 Mini 6,50 à l’assaut d’une boucle de 500 milles nautiques !

Le 19 Août prochain, 25 Mini 6,50 s’élanceront du port de La Grande Motte pour une course à la voile de 500 milles sans escale, en solitaire ou en double.

Affiche_Le_Grand_8_2012.jpg

Pour cette troisième édition du Grand 8, les Mini 6,50 s’élanceront sur un parcours de 500 milles sans escale, alternant des phases de parcours côtiers et des phases de grand large.  Les  coureurs iront dans un premier temps virer les îles Mèdes, avant de traverser vers les Baléares et de contourner Minorque. Ils rentreront ensuite à La Grande Motte en passant de nouveau par les îles Mèdes.

La Course :

On connaît la Méditerranée pour ses calmes  et ses tempêtes. Il faudra donc de nombreuses qualités à ces marins pour boucler le parcours et espérer une bonne place dans le port de La Grande Motte. Il leur faudra bien sûr maîtriser leur monture, mais il leur faudra également faire preuve de courage et d’endurance lorsque le vent  et la mer se lèveront, de lucidité et de patience dans les moments de grands calmes plats. Il leur faudra tenir pendant 4 ou 5 jours, malgré la fatigue et l’inconfort, malgré les paupières qui se ferment et les mains qui font mal.


Les concurrents :

On retrouve quelques noms bien connus parmi les 25 concurrents et les 6 nations  ( France, Espagne, Italie, Allemagne, Suisse et Belgique) au départ du Grand 8. Certains sont des habitués de la Classe 6,50 et montrent des palmarès impressionnants !  

L’Espagnol Gérard Marin a déjà deux Transat 6,50 à  son actif, ainsi qu’une participation à la Barcelona World Race, une course autour du monde en double et sans escale sur des bateaux de 60 pieds.

Dans la flotte des bateaux de série, il faudra se méfier des Français Mathieu Claveau et Pierre Loulier , tous deux grands spécialistes de ce genre d’exercice.

Sociétaire du Centre d’Entrainement de la Méditerranée (CEM), Edwin Thibon fait des débuts très prometteurs sur son prototype. Il faudra sans nul doute compter sur lui pour animer la course.

L’Italien Andrea Pendibene viendra par ailleurs défendre son titre, puisqu’il s’était illustré lors de la dernière édition  du Grand 8 en 2010.

L’Espagnole Pilar Pasanau , la Belge Sofie de Clercq et les Françaises Delphine Casas et Agnès Menut montrent que la course au large se conjugue parfaitement au féminin.

 Le Yacht Club de La Grande Motte :

Avec Le Grand 8, le YCGM poursuit, aux côtés du CEM, dans sa vocation d’animateur de la course au large en Méditerranée.

Guillaume Rottée, le Directeur de Course, veillera au bon déroulement de la course ainsi qu’à la sécurité des coureurs.

Plus d’une trentaine de bénévoles du YCGM se mobilisent à terre et sur mer pour faire de cet événement un succès. 


Suivez la course sur le blog
Mentions légales                     ©2009-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives                     fil-rss