ClasseMini
Logo Youtube
logo classe mini

[SAS] Carpe Diem

Communiqué de presse Les Sables – Les Açores – Les Sables : lundi 21 juillet 2014

- La flotte au milieu du golfe de Gascogne
- Des conditions presque idéales pour naviguer
- Pas de grandes options stratégiques avant le cap Finisterre

Tanguy Le Turquais 835 Terreal - Rêves d'Enfance          (c) Christophe Breschi
Tanguy Le Turquais 835 Terreal - Rêves d'Enfance (c) Christophe Breschi


On peut difficilement rêver mieux comme traversée du golfe de Gascogne. La flotte file tout droit ou presque, sous un ciel désespérément bleu en direction de la pointe nord-ouest de l'Espagne. Le vent est modéré et les solitaires enquillent les milles en toute décontraction. Sous pilote, c'est l'heure des réglages de voile. Il n'y a pas de grandes décisions stratégiques à prendre avant de longer les côtes galiciennes que les solitaires devraient atteindre demain après-midi.

 

Alerte vidéo : Retrouvez les images du départ sur le lien suivant : http://youtu.be/x3k4Ig0fof4

Réalisation et montage Mickaël Brusseau - AMP Interactive

 

Ça descend gentiment. Pour leurs premiers jours de course, les concurrents des Sables - Les Açores - Les Sables bénéficient de conditions idylliques. Les fondus de surfs démentiels sur la corde raide en seront pour leurs frais, tout comme les torturés des méninges en quête de l'option stratégique gagnante. Pour l'heure, il s'agit d'être attentif aux réglages, de profiter des conditions pour s'alimenter, dormir... Ce n'est pas dans ce genre de temps que se créent des écarts importants, il faut donc en profiter pour être frais quand il le faudra.  


Pour les hommes de tête, il suffit de ne pas s'endormir sur ses lauriers, pour les poursuivants, il faut s'armer de patience. Le temps viendra des remises en cause, mais pour le moment, il faut profiter de l'instant présent. Ce qui est pris n'est plus à prendre.

 

Duels en tête de flottes

En série comme en prototype, la lutte pour la première place se limite actuellement aux duels que se livrent d'une part Damien Cloarec (ETF-damiencloarec.fr) et Tanguy Le Turquais (Terréal - Rêve d'Enfance) en série, Davy Beaudart (Cultisol) et Giancarlo Pedote (Prysmian) en prototype. Les écarts que les deux plans Raison avaient creusés pendant la nuit se sont stabilisés à mesure que le vent faiblissait. Nicolas Boidevezi (ImaginAlsace) pointe en troisième position mais il faudra surveiller Michele Zambelli (Fontanot) qui s'est décalé vers le sud. La bulle anticyclonique présente sur le golfe de Gascogne pourrait affecter davantage les coureurs les plus au nord. Dans ce cas, le jeune navigateur italien pourrait recueillir les fruits de son décalage, tout comme Fidel Turienzo (Satanas), calé dans son sillage.

C'est sans doute le même raisonnement qui motive Charles Boulenger (Foksamouille), décalé le plus au sud de toute la flotte. Espérant une accélération du vent le long des côtes cantabriques, Charles a infléchi sa route d'une bonne dizaine de degrés par rapport à ses concurrents. Un pari osé quand on sait qu'un écart de route de 5° doit se traduire par un gain de vitesse de près de 10%. Pour l'heure, son parcours buissonnier ne se traduit pas par une telle accélération. Il faudra d'autant plus cravacher par la suite.

 

Un podium convoité

En série, derrière les deux leaders, ils sont trois à briguer une place pour le podium. Jonas Gerckens (Netwerk) auteur d'une belle remontée est revenue en troisième position juste devant Jean-Marie Oger (ACEBI) et Damien Audrain (EPC - Rêves de clown). Derrière ce trio, c'est un peloton groupé de neuf bateaux mené par Yann Claverie (MAP Product) et Quentin Vlamynck (quentinvlamynck.fr). Quentin qui avait peur de souffrir la première nuit à la barre de son Zéro, peu à l'aise au reaching doit déjà s'estimer content d'avoir limité les dégâts.  

Pour l'heure, il s'agit de tenir, les premières véritables escarmouches stratégiques vont commencer demain, à l'heure de contourner le Dispositif de Séparation de Trafic du cap Finisterre. En attendant, les solitaires vont pouvoir profiter de ce golfe de Gascogne à l'humeur câline. Coucher de soleil et nuit étoilée au programme, ne manque plus que le souper aux chandelles...

 

Classement du 21 juillet à 17h :

Prototypes

1 Davy Beaudart (Cultisol), à 1092,3 milles de l'arrivée

2 Giancarlo Pedote (Prysmian), à 1,0 milles du premier

3 Michele Zambelli (Fontanot), à 11,8 milles

4 Nicolas Boidevezi (ImaginAlsace) à 12,2 milles 

5 Ludovic Méchin (Microvitae), à 15,7 milles

 

Série

1 Damien Cloarec (ETF-www.damiencloarec.fr), à 1110,5 milles de l'arrivée

2 Tanguy Le Turquais (Terréal - Rêves d'enfance), à 0,4 milles du premier

3 Jonas Gerckens (Netwerk), à 2,8 milles

4 Jean-Marie Oger (ACEBI) à 3,8 milles

5 Damien Audrain (EPC - Rêves de Clown) à 5,0 milles

 

Suivre la course

La cartographie : mise à jour cinq fois par 24h : 8h00 - 11h00 - 14h00 - 17h00 - 20h00 (HF)

Les informations de la mer : 

-         Le point de la nuit aux alentours de 9h.

-         Dans la journée, les nouvelles des concurrents transmises par les bateaux accompagnateurs.

-         Le communiqué bilan aux alentours de 18h00

 

Facebook : https://www.facebook.com/LesSablesLesAcores

Twitter : https://twitter.com/SablesAcores

Web : http://lessables-lesacores.com


Mentions légales                     ©2009-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives                     fil-rss