ClasseMini
Logo Youtube
logo classe mini

[Mini Fastnet] Damien Audrain et Pierre Brasseur s'imposent en prototype, Damien Cloarec et Yannick Le Clech l'emportent en série

Communiqué de presse du Winches Club - 27 juin 2014

Podium Proto (c) Gildas Hémon - Kérys
Podium Proto (c) Gildas Hémon - Kérys

Ils ont mené ce Mini Fastnet quasiment de bout en bout. À 5h06 ce vendredi matin, Damien Audrain et Pierre Brasseur (EPC - Rêves de Clown) se sont imposés en prototypes après un parcours quasi sans faute. Dans leur sillage, Luke Berry et Pierre Denjean (Wild Side) avec lesquels ils ont bataillé presque depuis le départ. Jean-Baptiste Daramy et Pierre-François Dargniès (Chocolats Pariès - Sygespro) complètent ce podium. 

Davy Beaudart et David Raison sur leur « Maximum » (Cultisol) ont été victimes d'une avarie 24h avant l'arrivée alors qu'ils bataillaient pour le leadership. 

 

En bateaux de série, une course à rebondissements s'est jouée sur cet aller-retour de 600 milles entre Douarnenez et le rocher irlandais. Damien Cloarec et son complice Yannick Le Clech (www.damien-cloarec.fr) l'ont emporté sans conteste à 8h56 ce matin. Dans leur sillage, deux équipages de bizuths : les italiens Fornaro/Fredella (Sideral) et le duo détonnant Machado/Pahun (Velasco II Du Léman à l'Océan.com).

 

À 5h06 ce vendredi matin, Damien Audrain et Pierre Brasseur (EPC - Rêves de Clown) ont franchi la ligne d'arrivée du Mini Fastnet en bons vainqueurs ! Ils ont mené la flotte depuis le passage à Land's End, le deuxième jour de course. Leur leadership a été un temps contesté par le Maximum de Davy Beaudart et David Raison (Cultisol). Victimes d'une avarie à 24h de l'arrivée, ces derniers ont dû lever le pied, laissant les carènes classiques poursuivre leur course en pôle position. 

Une demi-heure plus tard, Luke Berry et Pierre Denjean (Wild Side) coupaient la ligne en 2e position. EPC-Rêves de Clown et Wild Side ont bataillé au coude à coude tout du long de ces 4 jours et demi de course.

Jean-Baptiste Daramy et Pierre-François Dargniès (Chocolats Pariès - Sygespro) complètent le podium prototype après une épatante remontée hier après-midi, dans la brise. 

 

En série, l'expérience gagne, les bizuths complètent le podium 

Dès le départ, Damien Cloarec et son complice Yannick Le Clech (www.damien-cloarec.fr) ont vite pris les devants : bonne tactique, bonne vitesse. Mais, pendant la remontée de la mer Celtique et un peu après le passage du Fastnet, des bulles sans vent ont provoqué de sérieux regroupements de la flotte. Par deux fois, un jeune duo prometteur, Quentin Vlamynck/Loïc Coudret (quentinvlamynck.com), a mis à profit ces coups d'élastique pour s'emparer temporairement du leadership. 

Les italiens Fornaro/Fredella, bizuths eux aussi, ont bien joué tactiquement, ils terminent 2e, une demi-heure derrière les leaders, et 6 minutes devant le duo Machado/Pahun, handicapé dans leur final par une voile non adaptée à la force du vent. 

Bref, si la domination du duo carantécois est incontestable de maîtrise technique et tactique, il est tout aussi clair que la relève est bel et bien là ! 

 

Le mini Fastnet en couleur et en 3D

Tous les coureurs ont apprécié à leur juste valeur les magnifiques couleurs de la côte irlandaise, qu'ils ont pu admirer (très) longuement avant d'enrouler le phare du Fastnet. Certains ont même senti comme un odeur de mouton... 

Tout aussi impressionnant, de très nombreux requins ont nagé au cœur de la flotte du Mini Fastnet ! Et, malheureusement, de très nombreux déchets plus faciles à repérer lorsque la mer est d'huile...

 

Enfin, tous bien sûr ont apprécié de voir ou revoir le mythique Fastnet « c'était magique ! » « ça reste quelque chose... »

 

Le Winches Club et la ville de Douarnenez donnent rendez-vous à tous les coureurs l'année prochaine !

 ___________________________

 Echos de protos

 

Damien Audrain, vainqueur en prototype avec Pierre Brasseur (EPC - Rêves de Clown) : « On a toujours navigué au contact. Ça a bien bataillé avec le 753 (Luke Berry et Pierre Denjean - Wild Side). On les sentait toujours présents derrière nous à attaquer, du coup ça nous obligeait à être toujours sur les réglages. On était souvent un peu plus rapides... 

Je découvre le prototype, je progresse à chaque course. On a beaucoup échangé avec Pierre. Je n'ai pas arrêté de lui poser des questions sur les réglages, la vitesse ! À moi maintenant de bien intégrer tous ces enseignements pour les prochaines courses. 

Le passage du phare ?  C'était magique... »

 

Pierre Brasseur (2e de la Mini Transat 2011, en recherche de budget pour une saison Figaro Bénéteau) : « La principale satisfaction, c'est notre gestion de la stratégie. Nous avions bien préparé notre routage et comme on n'a jamais pu récupérer un bulletin météo de toute la course, on s'est basé sur notre road book en ajustant au baromètre et à l'observation des nuages. Et ça a bien fonctionné. En vitesse, je pense que nous avons un bon bateau de petit temps, ça nous a aidés. »

 

Luke Berry, deuxième en prototype avec Pierre Denjean (Wild Side), bizuth et déjà 4 podiums en 5 courses... : « C'était une belle bagarre ! C'est génial de se battre avec des marins expérimentés... on s'est amusé à compter le nombre de transats que nos concurrents les plus proches : ça faisait au moins 7 transats ! C'était chouette aussi de se bagarrer avec le Maximum... Dommage qu'ils aient cassé. 

C'est une course longue, il ne faut rien lâcher... mais c'est aussi franchement plus tranquille que les courses de deux jours en solitaire ! Là, on a bien mangé, bien dormi. C'était la dernière course de ma saison. L'année prochaine, il y aura sans doute plus de concurrents, ce sera plus difficile de faire un podium. »

 

Jean-Baptiste Daramy, troisième en prototype avec Pierre-François Dargniès (Chocolats Pariès - Sygespro) et 4e podium en 4 courses sur cette saison 2014 : « On est resté 9h scotché au Fastnet ! On a fait le coucher de soleil... et le lever de soleil ! 

On avait bien navigué jusque-là. On s'était juste un peu fait distancer avant le Fastnet. Et là, on est resté englué. Après, ce n'est plus la même course... Alors, quand le vent est rentré : on a attaqué ! Et ça a bien marché. Mais on a fait des progrès dans le petit temps ! C'était une belle balade, on apprend toujours beaucoup sur les réglages, les placements... 

Il y avait plein d'animaux, des requins, des poissons-lune, en mer Celtique : on a même tapé un requin ! »

_______________________________

 

Véritable vainqueur en série, Damien Cloarec, remporte le Mini Fastnet avec Yannick Le Clech (www.damien-cloarec.fr) aligne ici sa quatrième victoire consécutive de la saison, après deux places de deuxième sur les deux premières courses 2014.

Largement qualifié pour la grande course de la saison, Les Sables-Les Açores-Les Sables, Damien cherche à 10 jours pour trouver le budget nécessaire pour être au départ le 20 juillet prochain, aux Sables d'Olonne : 

« C'était long, mais on était super bien en mer... C'est une belle satisfaction parce que nous avons bien maîtrisé notre course. En stratégie, tout a été bien réfléchi, on a navigué propre. Lorsque l'on s'est fait rattraper, c'était à cause de la météo, on savait que cela pouvait arriver, alors on l'a pris calmement, les deux fois (pendant la montée vers le Fastnet et juste après le Fastnet) il n'y avait rien d'autre à faire, même si c'est franchement désagréable ! Et on s'en est bien sortis ! 

Quentin et Loïc (Quentin Vlamynck et Loïc Coudret, ndlr) ont vraiment bien marché, mais ils sont pénalisés par leur bateau. Globalement, le niveau monte en série... 

Le bilan de ce Mini Fastnet est top ! J'ai le bateau bien en main, techniquement, stratégiquement, en terme de connaissance du bonhomme, je trouve que j'ai progressé. Je me sens plus posé... »

 

Yannick Le Clech, lui aussi en recherche de budget pour une saison en Mini :

« C'était mon 5e Mini Fastnet, le premier avec Damien. On se connait tellement que l'on n'a pas besoin de se parler pour se comprendre. D'ailleurs, pendant 5 jours, nous nous sommes croisés : on navigue en confiance. 

Cette édition était super exigeante ! Il fallait être dessus tout le temps. Par exemple, la deuxième nuit, en bossant comme des fous, on a réussi à gagner 4 milles d'avance... qui ont été perdus en une heure, un peu plus tard, dans la pétole. C'est un des Mini Fastnet les plus durs que j'ai faits, mais ce n'était que du bonheur !  Et puis, enrouler le phare du Fastnet, ça reste quelque chose... »

 

Andrea Fornaro (Sideral) 2e en bateau de série du Mini Fastnet, en duo avec Rafaelle Fredella. Andrea découvre le bateau de série après une petite saison comme co-skipper en proto, et il découvre vite et bien avec une place de 5e à la Mini en Mai, 4e sur le Trophée Marie-Agnès Péron et 2e ici.

« C'était une course magnifique, « bellissima » ! Très technique et difficile. Il y a eu beaucoup de jeu tactique. Je découvre le bateau, je n'arrive pas encore à en tirer  tout son potentiel, mais ça progresse à chaque course. Mais là, nous avons bien navigué. On espérait faire un top 5, c'est encore mieux !

Le passage au Fastnet et le long des côtes irlandaises était absolument magnifique ! Il y avait même des gens qui nous saluaient à terre ! »

 

Arnaud Machado (Velasco II Du Léman à l'Océan.com) 3e du Mini Fastnet en bateaux de série, en duo avec Jimmy Pahun. Arnaud dispute sa toute première saison en Mini avec, déjà, du succès. Paysagiste de métier, il se lance avec passion, talent et méthode dans le Mini. En trois courses, il a déjà sérieusement progressé : 13e de la Lorient BSM, 9e du Trophée Marie-Agnès Péron et 3e ici. 

« On était dessus tout le temps, c'était une super course ! On a plutôt bien joué, mais sur la fin, nous n'avions pas le spi qu'il fallait : on a perdu la 2e place à cause de cela. Comme on ne se connaissait pas avant de partir et que l'on commence tous les deux, on était souvent ensemble sur le pont, à force ça fatigue... J'ai appris plein de choses, Jimmy est super enthousiaste, c'était génial ! »

 

Et le très expérimenté Jimmy Pahun découvrait le Mini : « Arnaud est un garçon plein d'avenir ! Il est compétent, agréable, ordonné... Je n'ai vraiment pas eu grand-chose à lui apprendre, il mène très bien son beau projet, il ira loin ! 

J'ai fait un très beau voyage. Les côtes anglaises et irlandaises étaient absolument splendides. L'expérience fut riche, mais que je ne pense pas la renouveler... même si je suis absolument ravi de l'avoir fait, le fantasme est assouvi ! »

 

_______________________________

 Focus sur les nouveaux bateaux

 

Avaries mineures sur les tout nouveaux bateaux, mais les performances sont là

 

Davy Beaudart, 6e en prototype avec David Raison (Cultisol) : « Dans un chalutage, la cadène d'étais s'est cassée. ça plombe la course, mais pas la qualification. On a profité d'être à deux pour tirer sur le bateau. Ça sert à ça les épreuves qualificatives ! C'est un défaut de jeunesse, que nous allons réparer et régler au plus vite. En mer, nous avons pu faire une réparation provisoire pour assurer ma qualification.

Je devrais avoir juste le temps de remettre mon bateau en état pour le départ des Sables-Les Açores-Les Sables. Je risque en revanche de ne plus avoir beaucoup de temps pour m'entraîner. 

En tous cas, ces 4 jours en mer avec David ont été super enrichissants. Il m'a montré plein de trucs et astuces de réglages, que je ne soupçonnais pas. »

 

David Raison, architecte du Maximum : « Au-delà de notre avarie, j'ai pu découvrir tout le potentiel du bateau, et je suis franchement impressionné ! »

 

Ian Lipinski et Charlie Pinot (Entreprise(s) Innovante(s)) sur leur tout nouveau « Ofcet 650 » ont connu le même problème que sur le Maximum. Là aussi, le bateau vient tout juste d'être mis à l'eau, il est en « rodage ». 

Les deux complices ont cependant réussi, eux aussi, à réparer et à boucler leur parcours en 9e position au sein de la flotte des prototypes. Mais, au sein de la flotte des bateaux de série, ils seraient 2e... Jolie performance. 

 

Ordre d'arrivées (avant jury)

Prototypes

1              754              EPC-REVE DE CLOWN à 05:09 en 4 j 12:50:30

2              753              WILD SIDE à 05:38 en 4 j 13:19:59

3              814              CHOCOLAT PARIES SYGESPRO à 06:12 en 4 j 13:53:35

4              630              LENGER.FR à 06:31 en 4 j 14:12:33

5              667              MICROVITAE à 06:56 en 4 j 14:37:13

6              865              CULTISOL à 06:58 en 4 j 14:39:02

7              679              SURFRIDER FOUNDATION EU à 07:42 en 4 j 15:23:42

8              719              A2J COMPOSITES à 08:50 en 4 j 16:31:27

9              866              ENTREPRISES INNOVANTES              à 09:15              en 4 j 16:56:33

10              491              MARCEL FOR EVER à 09:42 en 4 j 17:23:40

11              741              A H2O              à 10:14              en 4 j 17:55:35

                                                        

Bateaux de série                            

1              833              WWW.DAMIENCLOAREC.FR à 08:56 en 4 j  16:37:09

2              857              SIDERAL à 09:27 en 4 j  17:08:43

3              832              VELASCOII DULEMANALOCEAN.COM à 09:37 en 4 j  17:18:30

4              586              SEAOWL-STUDIO ANDRE à 10:26 en 4 j  18:07:38

5              745              LEONOR à 10:56 en 4 j  18:37:50

6              746              COLIBRI LES CHEVAUX DU BEAL à 11:12 en 4 j  18:53:20

7              728              QUENTINVLAMYNCK.FR à 11:28 en 4 j  19:09:00

8              514              OUI AU GRIPEN! A 11:38 en 4 j  19:19:20

9              566              GUADELOUPE PROJET à 11:47 en 4 j  19:28:30

10              599              MERCATOR OCEAN à 12:26 en 4 j  20:07:45

...

 

 

Pour suivre la course 

Carto

Twitter @MiniFastnet

Facebook @MiniFastnet

Web 

________________________________

Mini Fastnet 29e édition 

Parcours (env. 600 milles) : Douarnenez - Chenal du Four - Wolf Rock - Phare du Fastnet - Douarnenez 

Prologue le samedi 21 juin

Départ le dimanche 22 juin

Remise des prix le samedi 28 juin

Directeur de course : Denis Hugues

33 inscrits : 13 prototypes - 20 bateaux de série - 17 étrangers sur les 66 marins participants

 

Contacts

WINCHES CLUB

Maison du Nautisme, 59 quai de l'Yser, 29100 Douarnenez

Tél. 02 98 74 38 05 - winches@kerys.com

 

Presse 

Michèle Marchais, tél. 07 86 97 01 92 michele.marchais@orange.fr

Catherine Ecarlat, tél. 06 79 54 22 83  catherine.ecarlat@wanadoo.fr


Mentions légales                     ©2009-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives                     fil-rss