ClasseMini
Logo Youtube
logo classe mini

[Trophée Marie-Agnès Péron] Les plans Raison s'imposent en proto, Damien Cloarec l'emporte en série

Communiqué de presse du Winches Club - 14 juin 2014

Les plans Raison s'imposent en proto, de belles bagarres dans leur sillage
Damien Cloarec l'emporte en série, devant Tanguy le Turquais et le bizuth

Le podium Série du Trophée MAP  (c) Classe Mini
Le podium Série du Trophée MAP (c) Classe Mini

- Victoire de Giancarlo Pedote en prototype

- Les 2 plans David Raison (le Magnum « Prysmian » et le Maximum « Cultisol ») dominent la course 

- Le bizuth et britannique Luke Berry complète le podium proto

- Damien Cloarec l'emporte en bateau de série

- Tanguy le Turquay (Terreal) et Antonio Fontes (Stered Loktes) complètent le podium

- 1 bizuth sur chaque podium !

 

Bellissima victoire du skipper italien Giancarlo Pedote (Prysmian) sur ce Trophée Marie-Agnès Péron. Une de plus ! En quatre courses, le marin transalpin a aligné quatre victoires, dont deux sur des épreuves comptant pour le Championnat de France Promotion Course au Large en Solitaire. Une demi-heure derrière le Magnum, c'est le Maximum, le plan Raison dernier cri, mené par Davy Beaudart (Cultisol) qui s'offre une magnifique deuxième place alors qu'il découvre encore son bateau mis à l'eau il y a un mois. 

 

Bloqués à Penmarch par du courant contraire, les 3e et 4e prototypes sont arrivés plus de 5 heures après : à 2h32, le bizuth Luke Berry (Wild Side) complète le podium et, 9 minutes plus tard, Ludovic Mechin (Microvitae) prend la 4e place. 

 

Le premier bateau de série, Damien Cloarec (www.damien-cloarec.fr) a lui coupé la ligne à 5h07 en incontestable vainqueur de ce 10e Trophée Marie-Agnès Péron, un doublé pour le finistérien. Suivi de Tanguy le Turquais (Terreal), revenu du diable Vauvert, à 20 minutes. Le Portugais Antonio Fontes (Stered Lostek) monte sur la troisième marche du podium : coup de chapeau à ce bizuth qui dispute là sa toute première course ! 

 

À noter la remarquable performance de Ian Lipinski (Entreprises Innovantes) arrivé à 5h 08' 27'', soit 57 secondes derrière le premier bateau de série, à la barre de son tout nouveau plan Bertrand "protosérie" mis à l'eau la semaine dernière (et qui passera « bateau de série » dès que 10 unités seront en circuit) !... « Tellement rapide que je ne pouvais rien faire d'autre que de le voir fondre sur moi » remarquait, dégoûté, Damien Cloarec ! 

Ça ne vous rappelle rien ? ...Encore une volumineuse et prometteuse carène. Série à suivre.

_______________________________

 

On avait pris l'habitude de voir le Prysmian de Giancarlo Pedote prendre rapidement l'avantage des flottes Mini en prototype. Ils sont désormais deux, les deux plans David Raison, à marquer le pas sur les carènes classiques. Dès le coup d'envoi de ce Trophée Marie-Agnès, Giancarlo Pedote et Davy Beaudart se sont lancés dans un duel, loin devant le reste de la flotte. 

 

La preuve par deux

Les deux carènes dessinées par David Raison ont, une fois encore, montré leur aisance. La différence est nette.

 

Giancarlo Pedote (Prysmian) est presque habitué à l'avantage « vitesse » de sa ronde carène, mais pour Davy Beaudart (Cultisol) c'est tout nouveau et vraiment beau : « c'est encore mieux que ce que j'imaginais ! En plus, le bateau est facile et costaud. Rien ne bouge, tout est super bien construit, du coup, tu es en confiance pour tirer dessus. Il y a un potentiel incroyable... »

 

Les autres aussi

Le skipper italien a cependant tenu à saluer notamment la remarquable performance de Stanislas Maslard (Groupe Sefico - Sea Safe) à la barre d'un plan Magnen-Nivelt de 1999 qui a affiché de très belles moyennes sur la deuxième partie de la course : « Si Stan avait eu son 850 (un plan Lombard de 2013 qu'il a construit de ses mains, ndlr), il y aurait eu un beau match à trois, et il ne faut pas oublier les autres, la bagarre est toujours là. D'autant qu'en course au large, tu peux passer du grand sourire à la catastrophe totale en 1 seconde ! Rien n'est jamais gagné. Une casse est vite arrivée. »

 

A chaque fois, c'est une première fois 

Toujours modeste et passionné, le skipper de Prysmian, même s'il vient d'aligner 4 victoires en 4 courses, est toujours aussi heureux de sa performance : « Quand je pars en course, c'est à chaque fois comme si c'était la première fois. Je continue à régater et à essayer de faire bien les choses. C'est tout. L'apprentissage n'est jamais fini en bateau... »

 

Il va vite !

Le bord à bord avec Davy ? « Super ! Il va vite ! Mais nous avons des gréements et des voiles différents, ce n'est donc pas tout à fait comparable. Et cela s'est joué en grande partie sur des choix stratégiques. »

_______________________________

 

Davy Beaudart (Cultisol - 865), 2e en prototype : « c'est génial, c'est vraiment super rapide ! » Davy Beaudart (Cultisol) n'a encore que très peu navigué avec son Maximum, mis à l'eau il y a un mois. 

Le Trophée Marie-Agnès Péron était sa première course terminée (Davy avait abandonné sur la Mini en Mai à cause d'un coup de vent annoncé, il venait tout juste de prendre son bateau en main). Et quelle course ! En tête, au coude à coude, avec Giancarlo Pedote sur toute la descente vers les Birvideaux, il a ensuite tenté un coup tactique qui n'a finalement pas porté les fruits attendus, mais peu importe. Ce qui compte pour le morbihannais c'est la confirmation du potentiel de son bateau.

« Je suis vraiment super heureux des performances de mon bateau. Il me manque bien sûr de l'entraînement : dans les transitions, les manœuvres, je ne suis pas encore au point et c'est normal.  Mais j'ai surtout perdu la course sur un coup tactique. 

En tous cas, c'est génial, c'est vraiment super rapide ! On a eu jusqu'à 20 nœuds à la Chaussée de Sein, ça passait sans problème. Il y a juste quand la mer est formée que ça cogne beaucoup : comme il est léger et plat devant, l'étrave ne fend pas la vague, elle tombe dessus. Il faut jouer à la barre... »

_______________________________

 

Luke Berry (Wilde Side - Proto 753), 3e en prototype 

« C'était une super belle course ! Des courses comme ça, je veux bien en faire tous les mois ! C'est d'une telle intensité... On s'est battu à 4 puis à 2 tout du long. On s'est pris au jeu du match-race avec Ludo (Ludovic Mechin - Microvitae). Du coup, dès que tu descends te reposer ou manger un truc tu perds alors tu remets du charbon. C'est vraiment une course de vitesse... Il n'y a qu'à Penmarch, où l'on s'est fait bloquer par le courant, je me suis même baigné pour retirer des algues de la quille ! Je suis content, j'ai pu mettre en œuvre des enseignements de ma navigation avec Jorg Riechers (ancien propriétaire du bateau) sur l'ArMen Race. La semaine prochaine, ce sera le Mini Fastnet avec Pierre Denjean qui connaît très bien le bateau lui aussi, ça va être intéressant. »

_______________________________

 

Damien Cloarec (www.damien-cloarec.fr - Série 833), vainqueur en série. Le skipper finistérien a dominé la flotte des bateaux de série du début à la fin.

« C'est la 3e victoire de suite de la saison. Je suis vraiment content, j'ai fait ce que je voulais faire en stratégie, c'était propre, et j'ai bien navigué. Je me suis bien entendu avec mon petit bateau ! Il y a des nouveaux venus qui naviguent très bien notamment Antonio... C'est sa toute première course en plus. Il y avait beaucoup de coups à jouer, tout le temps. 

Mais ce qui gâche quand même le plaisir, c'est la vitesse du nouveau plan Bertrand. Déjà les Argo étaient rapides, mais là, c'est carrément une autre planète ! Il est super léger, super à l'aise... ça fait réfléchir. »


Tanguy le Turquais (Terreal - Série 835), 2e en série

« J'étais inspiré au départ, j'ai tenté un coup qui s'est révélé catastrophique ! 2h après je me retrouvais avec 4 milles de retard... Là, je me suis dit soit tu arrêtes, soit tu te bats et tu remontes tout ! Je me suis dit « allez, tu vas apprendre des choses ! » et j'ai cravaché, comme un fou, je n'ai pas dormi, je n'ai pas arrêté une seconde et à chaque bateau que doublais ça me remotivait. Le plus dur à passer a été Antonio... Et au final c'est encore plus beau ! C'est une de mes plus belles courses ! Je me suis éclaté ! »

 

Antonio Fontes (Stered Lostek - Série 745), 3e en série

« J'ai envie de faire la transat depuis longtemps. Je me suis un peu entrainé au Portugal mais il n'y a pas de Mini, ni de courses en Mini. J'ai fait 4 ans de match-race et des courses côtières...

Là, je trouve que j'ai fait beaucoup de petites erreurs... mais c'est ma première course en Mini, je reviens juste de ma qualif' hors course. Je vais faire le Mini Fastnet et, si je me qualifie, je ferai Les Sables-Les Açores-Les Sables. »

 

Classement avant jury à 08h00

Prototypes

1. 747 - Giancarlo Pedote (Prysmian) à 20h 58' 30''

2. 865 - Davy Beaudart (Cultisol) à 21h 30' 45''

3. 753 - Luke Berry (Wild Side) à 2h 32' 10''

4. 667 - Ludovic Mechin (Microvitae) à 2h 41' 10''

5. 754 - Damien Audrain (EPC - Rêves de Clown) à 3h 40' 00''

6. 265 - Stanislas Maslard (Groupe Sefico - Sea Safe) à 3h 52' 10'

7. 679 - Vincent Grison (Surfrider Foundation Europe) à 3h 53' 20''

8. 866 protosérie - Ian Lipinski (Entreprises Innovantes) à 5h 08' 27''

9. 614 - Maxime Eveillard (Sea Zaitre) à 6h 32' 13''

 

Bateaux de série

1. 833 - Damien Cloarec (www.damien-cloarec.fr) à 5h 07' 30''

2. 835 - Tanguy le Turquais (Terreal) à 5h 27' 00''

3. 745 - Antonio Fontes (Stered Lostek) à 5h 36' 55''

4. 857 - Andrea Fornaro (Sideral) à 5h 43' 23''

5. 774 - Jean-Marie Oger (Acebi) à 5h 50' 43''

6. 553 - Morten Bogacki (Mojo) à 5h 55' 29''

7. 821 - Jonas Gerckens (Netwerk) à 6h 08' 30''

8. 591 - Florian Blanchard (MC Technologies) à 6h 35' 23''

9. 832 - Arnaud Machado (Velasco II du Leman a l'Ocean.com) à 6h 52' 28''

10. 728 - Quentin Vlamynck (quentinvlamynck.fr) à 7h 03' 42''

...

 

Trophée Marie-Agnès Péron 10e édition

Parcours (env. 220 milles) : Douarnenez - Mer d'Iroise - Sud Bretagne - Douarnenez

Départ le jeudi 12 juin

Remise des prix le samedi 14 juin

Directeur de course : François Séruzier

38 inscrits : 10 prototypes - 28 bateaux de série - 8 étrangers

 

Programme

Proclamation des résultats, remise des prix, repas des équipages : samedi 14 juin à 20h00

 

Pour suivre la course

Trophée Marie-Agnès Péron

Twitter @TropheeMAP

Facebook @TropheeMAP

Web  


Mentions légales                     ©2009-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes intéractives                     fil-rss